Régimes trop intenses, anorexie, carences en protéine, taux de sérotonine, mélatonine.

Morbi vitae purus dictum, ultrices tellus in, gravida lectus.

Régimes trop intenses & anorexie :

Dans un régime, vous ne perdez pas que du poids, de la graisse ou de la masse musculaire. En effet vous perdez également des tissus cérébraux. Chez certains anorexiques, on constate lors d’un scanner, des espaces vide dans le cerveau. Leur alimentation non appropriée, carencée, en manque de vitamines, minéraux, protéines et graisses fait fondre le muscle, la graisse mais aussi le cerveau…

Carences en protéine : Panne de cerveau

Les carences en protéines diminuent l’activité du cerveau au cours des régimes. La stabilité émotionnelle et mentale peut se détériorer voire s’effondrer. Les 4 substances chimiques qui régulent nos humeurs sont toutes dérivées de protéines. Ceux qui ne font pas de régime mais qui ont des carences en protéine, souffrent également des symptômes d’un cerveau carencé en neurotransmetteurs.

Taux de sérotonine

La sérotonine est un neurotransmetteur synthétisé par certains neurones à partir d’un acide aminé, le tryptophane, qui entre pour une petite partie dans la composition des protéines alimentaires. Le taux de sérotonine peut tomber trop bas en seulement 7h. Un taux anormalement bas de sérotonine peut développer des comportements impulsifs, agressifs, voire très violents (exemple : les alcooliques) ou encore suicidaire.

Mélatonine

Un sommeil naturel. Fabriqué par le cerveau à partir de la sérotonine tous les après-midi quand le soleil commence à se coucher. On ne peut pas bien dormir si on ne produit pas assez de mélatonine. Pour en fabriquer, le corps à besoin de tryptophane qu’il transforme d’abord en sérotonine puis en mélatonine. En fin de journée, le corps a besoin de plus en plus de sérotonine afin de produire de la mélatonine. Les gens ayant des carences en sérotonine ont davantage de fringales de sucres, de féculents dès la fin d’après-midi et cela empire généralement en fin de soirée.

Durant l’hiver, nous avons globalement envie de manger davantage. Cela provient probablement d’un manque de lumière ou de sérotonine. En fin d’été, le cerveau prend conscience de la diminution de la durée du jour et commence à réduire les niveaux de sérotonine au bénéfice de la mélatonine (le neurotransmetteur du sommeil).


Auteur : Sandrine Orépuk

Guide

Télécharger un extrait de notre guide « Les bases de la perte de poids »

En soumettant ce formulaire, j'accepte que les informations saisies dans ce dernier soient utilisées, exploitées, traitées pour permettre de me recontacter dans le cadre de la relation commerciale qui découle de cette demande. #RGPD

Inscrivez-vous à nos astuces pertes de poids

Découvrez nos conseils pour votre perte de poids / sèche ainsi que des astuces, recettes pour atteindre vos objectifs

En soumettant ce formulaire, j'accepte que les informations saisies dans ce dernier soient utilisées, exploitées, traitées pour permettre de me recontacter dans le cadre de la relation commerciale qui découle de cette demande. Vous pouvez vous désinscrire quand vous le souhaitez. #RGPD

Vous pouvez vous désinscrire quand vous le souhaitez.