Vous aimez les cocktails ? Alors vous allez adorer les produits ménagers ! En mai 2016, le magasine « 60 millions de consommateurs » proposait un numéro hors-série intitulé : « Entretenir sa maison au naturel ». Le magazine mettait l’accent sur les dangers des produits d’entretien que vous utilisez au quotidien. Le magazine faisait également référence au prix (exorbitant) annuel que vous dépensiez dans l’entretien de votre maison. Aujourd’hui, avec l’essor du « sans déchet » mais également le besoin de « mieux vivre » sans perturbateur endocrinien et sans produit chimique, les produits ménagers sont au cœur d’une grosse prise de conscience sur leurs effets néfastes pour votre santé et celles de vos enfants.

Morbi vitae purus dictum, ultrices tellus in, gravida lectus.

Les produits ménagers, ou comment détruire votre santé au quotidien

Vous aimez les cocktails ? Alors vous allez adorer les produits ménagers !
En mai 2016, le magasine « 60 millions de consommateurs » proposait un numéro hors-série intitulé : « Entretenir sa maison au naturel ». Le magazine mettait l’accent sur les dangers des produits d’entretien que vous utilisez au quotidien. Le magazine faisait également référence au prix (exorbitant) annuel que vous dépensiez dans l’entretien de votre maison.
Aujourd’hui, avec l’essor du « sans déchet » mais également le besoin de « mieux vivre » sans perturbateur endocrinien et sans produit chimique, les produits ménagers sont au cœur d’une grosse prise de conscience sur leurs effets néfastes pour votre santé et celles de vos enfants.

Bienvenue à « Byzance » du ménage :

Aujourd’hui, nous trouvons tout un tas de produits commercialisés à un but unique : détergents pour sols, vitres, cuisine, salle de bains, fours, nettoyants spéciaux pour le bois, l’inox, le lino, le cuir, lessives de couleurs, noir et blanc, pour bébés etc. ou encore les diffuseurs de parfum… La palette est impressionnante. Malheureusement, l’immense majorité des produits du marché contiennent une ou plusieurs substances indésirables…
Bactéricide, fongicide, virucide, « autodestructeuricide » ?
Sachez que la plupart des marques qui vous proposent des substances qui éliminent 99.9% des bactéries, les graisses, la saleté, fongicides, virucides, etc, ne sont pas utiles dans le foyer, puisque la plupart des maladies se transmettent par les mains. Contrairement aux lieux publics qui reçoivent des centaines de personnes par jours, votre intérieur n’a pas besoin d’être traité avec autant de substance désinfectante puisque vous ne recevrez que très peu de passage. En effet, lorsque vous êtes chez vous, laver soigneusement ses mains avec de l’eau et un savon ordinaire suffira amplement à éliminer ces microbes.

Note : l’eau de javel est l’un des meilleurs désinfectants à ce jour mais n’a aucun effet nettoyant contrairement au savon. Ne mélangez jamais de l’eau de javel à d’autres produits ménagers ou à du vinaigre, vous diminuerez son efficacité et dégagerez des gaz toxiques pour les poumons et les yeux.

Le super héros des produits ménagers :

Faites également attention aux produits surpuissants et corrosifs tels que le Cillitt Bang avec son slogan prometteur : « élimine en quelques secondes calcaire, dépôts de savon, rouille et saleté » ! Ces produits sont extrêmement agressifs et peuvent dans un premier temps abîmer définitivement vos surfaces (lisez les instructions sur le bidon devrait vous reconnecter les neurones). Mais ce n’est pas tout, ils peuvent aussi abîmer vos yeux, vos mains et vos poumons. La plupart contiennent des acides plus ou moins forts, dont certains très corrosifs.

Les îles Canaries dans vos toilettes :

Grâce à leurs petits noms : « rosé du matin, bora bora » et bien d’autres, les packagings vous font voyager. Vous trouvez des parfums dans tous vos produits : liquide vaisselle, lessive, désodorisants, les diffuseurs électriques, bougies… En 2012, le Comité scientifique pour la sécurité des consommateurs (CSSC) a obtenu que 26 parfums allergènes soient obligatoirement indiqués sur l’étiquette, mais depuis, il en a identifié 82 nouveaux. On estime que les allergies aux parfums affectent de 600 000 à 2 millions de Français. On notera encore un nouveau problème : l’émission de composés organiques volatils (COV), qui vont polluer l’air intérieur. Des molécules comme le pinène et le limonène peuvent générer du formaldéhyde (irritant, cancérogène) sous l’effet de la chaleur ou de l’ozone.
(Mettez vos lunettes pour lire ce qui suit, vous pouvez également faire un jeu en famille pour tenter de lires les mots sans faute, ce jeu pourra remplacer l’utilisation abusive de la télévision à l’heure de grande écoute où la stupidité des programmes et des publicités règne)
Enfin, les produits ménagers contiennent fréquemment des conservateurs allergisants. Les plus répandus sont ceux dont le nom finissent par “iazolinone” (méthylisothiazolinone, benzisothiazolinone…). Selon le CSSC, d’autres sont encore plus redoutables, en particulier l’hydroxyisohexyl 3 cyclohexene carboxaldehyde, présent notamment dans le tout nouveau « Lenor Unstoppables ».

Les lingettes nettoyantes, un « destructeur d’enfants »

En plus de n’être absolument pas bio dégradable même lorsque leurs noms l’indiquent (les filaments se dispersent dans vos toilettes et peuvent venir boucher vos canalisations), ces lingettes contiennent un ensemble de substances nocives pour votre santé et d’autant plus quand vos enfants touchent les endroits sur lesquelles vous les avez appliqué. Surtout que ces derniers mettent très facilement leurs doigts dans leurs bouches.

Pchit-Pchit-Boom :

Les aérosols représentent une triple menace : ce sont des produits très inflammables, leur mode de propulsion décuple l’exposition aux substances indésirables et, en cas d’usage abusif ou détourné (notamment par des jeunes), les solvants inhalés peuvent provoquer une mort immédiate ! (Si l’on n’arrivait pas à se débarrasser de la population avec les cancers, le sida, la malbouffe et l’industrie agroalimentaire, on aura au moins le mérite d’essayer de le faire avec des produits ménagers). Les marques elles-mêmes vous le disent : « L’abus de solvant peut tuer instantanément », indique le désodorisant Febreze Verger d’hiver (lui aussi a un petit nom sympa). Cette mention est recommandée au Royaume-Uni, mais peu fréquente en France. On fera également une petite référence à Sanytol qui écrit sur son désodorisant désinfectant en caractères gras que son produit est « idéal pour purifier des pièces peu aérées (toilettes, placards…) » mais si l’on regarde de plus près les précautions d’emploi, il est écrit sur le même flacon : « Utiliser seulement dans des zones bien ventilées »… Et vous achetez ça ?

Produits vert (ou presque) & hypoallergénique :

Lancez un petit poisson rouge dans un banc de piranha et il se perdra. Cette petite phrase représente bien le « vert » de beaucoup d’industriels (un peu comme herbalife pour la nutrition). Le produit contient des plantes et des substances naturelles. Oui, en effet, il y en a, perdues à la suite d’une belle liste de produits chimiques avec des noms rêveurs de type : hydrocarbures, silicone, méthylisothiazolinone, l’éthanolamine (Ce dernier conservateur a reçu en 2013 le « fabuleux » titre peu enviable d’« allergène de l’année » aux États-Unis). Ne lisez pas ce qui est écrit en gros sur les produits, mais lisez les petites lignes, quitte à prendre une petite loupe avec vous. La méthylisothiazolinone ou conservateur de l’année 2013 a remplacé les parabènes et vous le trouvez désormais dans presque tout : cosmétique, liquide vaisselle, lessives, désodorisants etc.
En ce qui concerne l’hypoallergénique, cela signifie que les industriels n’ont pas incorporé l’un des 26 parfums classés allergisants.

Note sur les pierres d’argiles : elles contiennent également l’allergène de l’année ! Exemple : la pierre du droguiste de Briochin contient de la méthylisothiazolinone, mais aussi de la méthylchloroisothiazolinone, également allergisante.
Note sur l’aluminium de la pierre d’alun : Il en existe 2 : La pierre d’alun naturelle et celle de synthèse.
1. La pierre d’alun naturelle  (formée de cristaux) est un sulfate double d’aluminium et de potassium (Potassium Alum).
2. La pierre d’alun reconstituée dite « de synthèse » est constituée de sulfate d’aluminium et d’ammonium.
La pierre d’alun (quelle que soit sa forme) contient bien de l’aluminium. En théorie, lorsque la peau est humide, le chlorohydrate d’aluminium (que l’on trouve dans les anti-transpirants issus de l’industrie), comme les aluns, se transforment en hydroxyde d’aluminium, bouchant les pores pour bloquer la transpiration. Malheureusement, l’un des composants de la sueur peut dissoudre une partie de l’hydroxyde d’aluminium lui permettant alors de traverser la barrière cutanée et d’exposer sa peau à de l’aluminium. Dans l’industrie, le mot « pierre d’alun » servira tout de même à légaliser la mention « sans aluminium » sur les déodorants et divers autres produits (même si elle en contient moins, elle en contient tout de même).

Apprenez à lire les étiquettes !

Lisez au maximum les étiquettes car sur un même produit, les étiquettes se contredisent. Il est souvent écrit « inutile de rincer » mais plus bas en plus petit « Pour les surfaces en contact avec des aliments, rincer à l’eau potable ». Retrouvez sous forme PDF à télécharger, un petit récapitulatif de l’ensemble des produits toxiques et pictogrammes que vous trouvez dans vos produits du quotidien mais aussi un rappel de leurs effets avec quelques exemples de produits.

Télécharger le PDF

Conclusions :

Vous l’avez compris, l’industrie nous endort et nous propose tout un tas de produits miracle pour nous simplifier la vie ou alors nous rendre malades (voir nous tuer). De toute façon, une grande partie de la population continuera à en acheter… Les industriels se disent « un malade de plus ou de moins, cela rapporte de l’argent au quotidien de toute façon ». Les médecins et l’industrie pharmaceutique travailleront ensuite pour soigner les problèmes et tout le monde sera content. Réveillez-vous ! Avec moins de 10 produits naturels, vous pouvez faire vos produits ménagers du quotidien et économiser plus que 2/3 de vos dépenses annuelles dans le domaine.

Découvrez également notre article : Faire ses produits ménagers soi-même !

Si vous souhaitez aller encore plus loin, le livre de Aline Gubri intitulé : Zéro plastique zéro toxique, vous livrera 101 astuces et fabrications maison à base d’ingrédients simples pour nettoyer sa maison sans produits toxiques, créer ses propres cosmétiques, faire son dentifrice etc.
Version papier : Zéro plastique zéro toxique
Version numérique (kindle) : Zéro plastique zéro toxique

Guide

Télécharger un extrait de notre guide « Les bases de la perte de poids »

En soumettant ce formulaire, j'accepte que les informations saisies dans ce dernier soient utilisées, exploitées, traitées pour permettre de me recontacter dans le cadre de la relation commerciale qui découle de cette demande. #RGPD

Inscrivez-vous à nos astuces pertes de poids

Découvrez nos conseils pour votre perte de poids / sèche ainsi que des astuces, recettes pour atteindre vos objectifs

En soumettant ce formulaire, j'accepte que les informations saisies dans ce dernier soient utilisées, exploitées, traitées pour permettre de me recontacter dans le cadre de la relation commerciale qui découle de cette demande. Vous pouvez vous désinscrire quand vous le souhaitez. #RGPD

Vous pouvez vous désinscrire quand vous le souhaitez.