La pomme de terre est un tubercule qui appartient à la famille des solanacées, il s’agit d’une famille de plantes à laquelle s’ajoutent l’aubergine, la tomate, les piments et le poivron.

Morbi vitae purus dictum, ultrices tellus in, gravida lectus.

Origine :

La pomme de terre est originaire des Andes, elle est cultivée depuis l’époque Néolithique dans le sud de l’Amérique latine. Au cours du 18ème siècle, la pomme de terre renforce les états en limitant la famine dans beaucoup de pays européen. Elle  servira à nourrir les soldats et ouvriers pendant les périodes de guerre. Très populaire dans le monde entier, c’est un tubercule bon marché et simple à cultiver, présent dans la plupart de nos assiettes.

Pomme de terre et santé :

Depuis peu, des études ont été réalisées sur la pomme de terre prouvant ainsi ça toxicité pour le corps humain. En effet,  les pommes de terre contiennent des saponines, aussi appelés glycoalcaloïdes. Ces substances toxiques provoquent une perméabilité intestinale, leurs permettant de passer dans le sang et de s’y accumuler. Si la concentration est suffisante cela conduit à une suppression des globules rouges. Elles entraînent aussi un dysfonctionnement nerveux en altérant le travail d’une enzyme : l’Acétylcholinestérase.  Les chercheurs ont démontré l’effet des deux glycoalcaloïdes les plus toxiques (l’alpha-chaconine et l’alpha-salonine) sur le corps humain : en passant dans le sang, après accumulation, elles sont capables d’aggraver  voir même de provoquer l’apparition de maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI) comme la rectocolite hémorragique et la maladie de Crohn. Les saponines se concentrent particulièrement dans la peau de la pomme de terre, elles sont détruites lorsqu’on la cuit à plus de 170°c, donc seule les frites ont une teneur assez faible en saponine, cependant la friture produit de l’acrylamide (produit de synthèse utilisé dans les plastiques) qui est hautement toxique pour l’intestin.

La législation fixe une teneur maximale en saponine de 200 mg par kg. Depuis, plusieurs variétés de pomme de terre ont été interdites à la consommation.

Malgré ses substances dangereuses mais peu connues, la pomme de terre est surtout mauvaise par rapport à son Index glycémique particulièrement haut (95 pour les patates cuites au four et 85 pour la purée). Cet IG est légèrement diminué lorsqu’elles sont cuites à la vapeur (65). Consommé régulièrement,  elle fatiguera le pancréas en stimulant anormalement la sécrétion d’insuline, et provoquera un stockage rapide des nutriments dans les cellules, dont les cellules graisseuses.

Qu’en est-il des autres tubercules :

Le manioc et tapioca ont la particularité de contenir du glycoside cyanogène, une substance qui se transforme en cyanure dans l’organisme. Le glycoside cyanogène peut être détruit à la cuisson, mais il se transforme en Thio cyanates, des substances toutes autant toxiques qui provoquent un dysfonctionnement de la glande thyroïdienne en diminuant les concentrations d’iode.

Il reste donc la patate douce, le navet, le panais, l’igname, le taro, le topinambour et la carotte qui sont sans danger et qui apportent une bonne dose de glucide à index glycémique bas.

Bien entendu une consommation occasionnelle de pomme de terre ne vous paralysera pas de la tête aux pieds. Mais, vu le nombre d’alternatives,  on peut facilement varier ses plats et par la même occasion les saveurs comme bon nous semble. En plus de contenir des glucides à IG bas, ils sont beaucoup plus nutritifs que n’importe quelles céréales.


Auteur : Timo

Guide

Télécharger un extrait de notre guide “Les bases de la perte de poids”

    En soumettant ce formulaire, j'accepte que les informations saisies dans ce dernier soient utilisées, exploitées, traitées pour permettre de me recontacter dans le cadre de la relation commerciale qui découle de cette demande. #RGPD

    Inscrivez-vous à nos astuces pertes de poids

    Découvrez nos conseils pour votre perte de poids / sèche ainsi que des astuces, recettes pour atteindre vos objectifs

      En soumettant ce formulaire, j'accepte que les informations saisies dans ce dernier soient utilisées, exploitées, traitées pour permettre de me recontacter dans le cadre de la relation commerciale qui découle de cette demande. Vous pouvez vous désinscrire quand vous le souhaitez. #RGPD

      Vous pouvez vous désinscrire quand vous le souhaitez.